Aconitum napellus    Aconit napel   TT

  Aconitum1            Aconitum2            Aconitum3    

Aconitum lycoctonum  subsp. vulparia    Aconit tue-loup    TT
     
Aconitum4            Aconitum5            Aconit6            Aconit7            Aconitum8

Aconitum8a               Aconitum8b               Aconitum8c

Ranunculaceae


Taille : 50 à 150 cm

                                      
Floraison :             Jan     Fév     Mars     Avr    Mai     Juin     Juil     Août    Sep     Oct      Nov     Déc
Fructification :    
Jan     Fév     Mars     Avr     Mai     Juin      Juil      Août    Sep     Oct      Nov     Déc

Description : racine en forme de navet noir, feuilles palmatiséquées divisées en 5-7 lobes étroits (A. napellus) ou larges (A. lycoctonum subsp. vulparia), fleurs bleu-violet (A. napellus) ou jaunâtres (A. lycoctonum subsp. vulparia) en grappe dréssée, pétale supérieur en casque plus large que haut (A. napellus) ou plus haut que large (A. lycoctonum subsp. vulparia)
Biotope et habitat : forêts humides, aulnaies, marais (A. napellus), forêts de ravins et de vallons froids (A. lycoctonum subsp. vulparia), les deux espèces sont montagnardes mais présentes en plaine

Principes toxiques : alcaloïdes représentant 0,5-1,5% de la masse de la racine : aconitine, delsoline, delcosine, cyacine, cyasonine
Toxicité : plantes parmi les plus redoutables de Lorraine : toutes les parties en sont très toxiques et particulièrement les racines consommées par confusion avec des navets (dose létale : 2-3 g), la simple cueillette pour confectionner un bouquet en est dangereuse !
Symptômes cliniques : troubles sensitifs, dysphagie, hypersalivation, nausées, vomissements, sudation, troubles de l'équilibre et de la vue, mydriase, impression de froid intense, torpeur, convulsions, collapsus cardiovasculaire et défaillance respiratoire mortels

Statut : Aconitum napellus est très rare dans la Meuse et les Vosges et absent de Meurthe et Moselle et de Moselle, Aconitum lycoctonum subsp. vulparia est rare mais présent dans les quatre départements lorrains et souvent abondant dans ses stations

Remarque :

  • Aconitum lycoctonum subsp. vulparia servait autrefois à empoisonner loups et renards
  • Aconitum napellus est utilisé par l'industrie pharmaceutque pour obtenir l'aconitine
  • Aconitum napellus subsp vulgare Aconit commun est une sous-espèce plus petite, à inflorescence compacte et non ramifiée, présente dans le Pyrénées, le Massif Central et le Jura, rare dans les Vosges
  • Aconitum carmichaelii Aconit Carmichael, originaire d'Asie et souvent cultivée comme  fleurs à couper, est aussi toxique que les espèces indigènes
  • Aconitum paniculatum Aconit paniculé, est une espèce alpine à fleurs bleu violacé, dont les lobes des feuiiles sont larges et le casque plus haut que large
Aconitum napellus subsp vulgare                   Aconitum carmichaelii                        

                Aconitum9                                            Aconitum10    Aconitum11    Aconitum12

Aconitum paniculatum

Aconitum13            Aconitum14            Aconitum15            Aconitum16

Accueil

© Paul Montagne