Hypericum perforatum subsp. perforatum

Hypericum1          Hypericum2          Hypericum2a           Hypericum2b 

Hypericum3     Hypericum3a     Hypericum4     Hypericum5

Hypericum5a        Hypericum5b

Hypericum perforatum subsp. angustifolium

hypericum6    Hypericum7

Millepertuis perforé

Hypericaceae


Taille : 25 à 60 cm

Floraison :           Jan     Fév     Mars     Avr     Mai     Juin     Juil      Août    Sep     Oct      Nov     Déc
Fructification :    
Jan     Fév     Mars     Avr     Mai     Juin      Juil      Août    Sep     Oct      Nov     Déc


Description : herbacée vivace à tige dressée marquée de 2 côtes longitudinales saillantes, feuilles opposées sessiles, ovales-elliptiques (subsp. perforatum) ou oblongues à linéaires (subsp. angustifolium, Millepertuis à feuilles étroites), pourvues de nombreuses glandes translucides (aspect perforé par transparence), bordées de points noirs, corymbe de fleurs jaunes à 5 pétales asymétriques avec un bord presque droit et l'autre légèrement arrondi, sépales aigus, nombreuse étamines groupées en faisceaux
Biotope et habitat : lisières forestières, bords de chemin, friches, talus, pelouses (subsp. perforatum), endroits très secs (subsp. angustifolium)

Principes actifs : naphtodianthrones, flavonoïdes, huiles essentielles, xanthones
Parties employées et préparation : sommités fleuries en infusion
Propriétés : stimulant, balsamique, diurétique, vulnéraire
Indications :
  • usage local : affections dermatologiques, coups de soleil, brûlures superficielles, érythèmes fessiers des nourrissons, affections de la cavité buccale et de l'oropharynx
  • voie orale : manifestations dépressives légères et transitoires
Statut : espèce commune dans les quatre départements lorrains

Remarques :

  • le Millepertuis perforé ne doit être utilisé qu'avec l'avis d'un Médecin ou d'un Pharmacien :
    • il peut interagir avec quelques spécialités pharmaceutiques avec diminution des concentrations plasmatiques et de l'effet thérapeutique de certains médicaments
    • il peut induire un risque de photosensibilisation
    • son utilisation est déconseillée au cours de la grossesse et de l'allaitement
  • au Moyen-Âge, on lui donnait le pouvoir d'éloigner les esprits diaboliques
  • d'autres Hypericum sont décrits dans la flore des pelouses et lisières chaudes et dans celle des milieux humides du Toulois
Accueil

© Paul Montagne